Textes critiques, entretien, reflexions

 

Textes/ Texts

Marc Goldstain préfère à la grandiloquence iconographique la suggestion discrète d'une petite musique intime. Vues du boulevard périphérique, de rue désertés, de lieux de passage… : les toiles de l'artiste se concentrent sur les entre-deux, les espaces intermédiaires. Marc Goldstain artisan patient de l'indéfini, qui échappe aux catégories traditionnelles de la peinture, et explorateur de nouveaux sujets à peindre, défie ainsi les codes de la représentation.

Magali Lesauvage

Le plus sensible des peintres Français a compris la plus profonde des vérités : la vanité de la peinture est de ne s’interesser qu’à l’apparence des choses, c’est à dire à cette fine pellicule de couleur qui les enveloppe – de lumière, d’ombres, de reflets…- et sans laquelle rien , strictement rien, ne pourrait exister dans le monde, c’est à dire sur la toile .

Hector Obalk

English :

The most sensitive of French painters understood the deeper truths : vanity painting is to take an interest only the appearance of things , that is to say this thin film of color that envelops - light , shadows , reflections ... - and without which nothing, absolutely nothing could not exist in the world, that is to say on the canvas.

(English) Hector Obalk

Shangaï travelers' club 2014 : Quelle inspiration trouvez vous dans les motifs des paysages urbains et de la vie quotidienne?

 

C’est le fondement même de ma pratique que vous interrogez ici. C’est simplement, sans doute le regard de mes parents qui m’a influencé d’abord, car ils étaient très curieux de l’architecture des pavillons parmis lesquels nous déambulions le dimanche en famille. Mais je sais aussi que je passais de longs moments à observer le jeu des ombres et de la lumière sur les murs et les plafonds de ma chambre, des salles de cours, lorsque je m’ennuyais, enfant. C’est cette même lumière que j’ai cherché à saisir et à rentranscrire dès mes débuts en peinture. 

 

Shanghai traveler's club

English :

Shangaï travelers' club : What inspire you to choose city landscape and scenes of daily life as motifs?

 

This is the foundation of my practice that you ask here. It's just probably the look of my parents influenced me first, because they were very interested in the architecture of houses among which we strolled family Sunday . But I also know that I spent long time to observe the play of shadows and light on the walls and ceiling of my room, classrooms when I was bored, child. This is the same light that I wanted to capture and rentranscrire since I started painting.

 

(English) Shanghai traveller's club

A priori, les représentations de Marc Goldstain ne dégagent aucun parfum de nostalgie, semblent d’une neutralité exaspérante. Pourtant, ces fragments de réalité nous intriguent par leur étrange intensité, nous dérangent même, si bien que le spectateur est progressivement saisi d'un sentiment d'irréalité. C’est que le choix opéré par le peintre est celui d’une banalité exemplaire. En d’autres termes, il s’agit de lieux communs. Un terme péjoratif ? Ecoutons plutôt Sartre : « ce beau mot a plusieurs sens : il désigne sans doute les pensées les plus rebattues mais c’est que ces pensées sont devenues le lieu de rencontre de la communauté. Chacun s’y retrouve, y retrouve les autres ».

Tout laisse à penser que Goldstain, avec sa capacité d'observer le monde, de l'enfermer dans des images fixes met devant nos yeux justement ce terrain que nous partageons tous, parfois malgré nous.

Itzhack Goldberg

Marc Goldstain empile les fragments de cet échafaudage qu’est la ville de notre temps.

La surprise, le désarroi surgissent naturellement; il n’y a pas de code secret chez Marc, le secret est dans les étranges avatars de l’espèce humaine. Cette approche aurait été moderne au temps des pyramides et le sera lorsque nous volerons le long des rues et habiterons dans des ballons captifs. Ou sur une autre planète.

 

Fabio Rieti

Fabio Rieti

Please reload

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic

© 2017 by Marc Goldstain / +33 (0)6 09 65 08 78 / marcgoldstain@gmail.com